Pas de Carnaval Biarnés en 2016
Le CA de l'association Carnaval Pantalonada répond de la manière forte à la volonté de la municipalité de modifier le sens profond de Carnaval...
 

 

Communiqué de Carnaval Pantalonada

Le CA de l’association Carnaval Pantalonada, qui, depuis trente ans, organise le Carnaval Biarnés, annonce sa décision de ne pas mettre en œuvre le Carnaval 2016 ; décision qui n’est pas motivée par la baisse de subvention à laquelle l’association s’était préparée, mais en réponse à la volonté affichée par la Municipalité de modifier le sens profond du Carnaval.

Nous constatons qu’il n’y a plus de place à Pau pour une fête populaire, simple et gratuite. (Dans une ville, pour mémoire, dont 20% de la population se situe au-dessous du seuil de pauvreté).  Aujourd’hui, pour être respecté,  il faut des artistes en résidence, des acteurs, des projets artistiques innovants, du ré-enchantement... M. Lacoste, adjoint à la culture de M. Bayrou, grand prêtre du bon goût à Pau, juge la « Caça a l’ors » / La Chasse à l’ours ringarde ! A l’heure où les municipalités de nombreuses communes du Vallespir soutiennent leurs fêtes de l’ours, entrées au Patrimoine Mondial Immatériel de l’UNESCO, à la Mairie de Pau, on cultive la honte de ses racines pyrénéennes.

On cultive aussi la désinformation :

 • Qui a dit que le Carnaval 2015 avait été un fiasco ? Quand la Ville nous enjoignit de rejoindre la Foire Expo, (de sinistre figure) pour libérer la place Verdun, nous fîmes une erreur de programmation avec la soirée électro du vendredi ; la météo ne nous épargna guère !

Mais qui dira la réussite de la nuit du 14 février, son ambiance joyeuse et bon enfant autour de Doolin et Lubat ?

La Chasse à l’ours, au cours de laquelle le chapiteau de la Place de la Déportation ne désemplit pas de la nuit ?

Le Carnaval des écoles, vécu par 2500 personnes ?

La Fac, ravie et réclamant chaque année un peu plus de festivités carnavalesques ?

Le Procès, suivi sur écran géant par la foule rassemblée sous la pluie ?

• Qui a avancé le chiffre de 80 000 € de déficit ? Faux : il reste 40 000 € de factures à régler, c’est-à-dire la somme exacte du reste de subvention à percevoir puisque, sans sommation, la nouvelle Commission Culture de l’Agglo a changé les règles du jeu pour le versement des subventions. Dorénavant, votées en janvier, versées pour partie quand la fête est commencée, le solde, 6 mois plus tard … Oui, Mardi Gras se situe depuis la nuit des temps, au cœur de l’hiver, en février ou mars. 

Sur les chiffres, Carnaval se veut d’une totale transparence et vous pourrez les étudier sur notre site, vous verrez que la totalité des sommes est investie dans l’économie locale et, pour de nombreuses entreprises, permet le maintien de l’emploi sur le territoire.

Restent les deux reproches récurrents : manque de modernité et manque d’inter-culturalité ! Faux !

Carnaval 2015 :

Mathieu Dufau, metteur en scène de la Pantalonada, réinvente la scénographie de l’événement en faisant travailler en synergie des écoles de musique, des groupes de danse amateurs, des danseurs de la MJC des Fleurs… Il mixe les cultures, les musiques, les liens sociaux !

Thomas Baudoin, et son groupe Megafònic, présent samedi 14 février au cœur du Carnaval 2015, intègre la polyphonie pyrénéenne à sa pratique musicale, la revisite avec l’utilisation de mégaphones … Le public présent ce soir-là, ébahi, atteignait la transe.

Avec des artistes du Collectif Ҫa-i, basé à Poey de Lescar, avec Hart Brut, installé à Lucq de Béarn, les bandas sélectionnées à Condom par Christophe Péry, des musiciens de tout le grand Sud, Carnaval soutient la création d’ici, tissée avec celle d’ailleurs et non pas des produits artistiques exotiques achetés sur catalogue. Voilà le sens du Carnaval : pas d’acteurs en résidence, mais le peuple de la rue qui participe, qui se reconnaît dans ses couleurs et les personnages traditionnels du Carnaval Biarnés, accueillant et authentique …

Nous n’avons que faire d’une énième foire commerciale à Pau ; Carnaval, c’est le moment de rébellion que le pouvoir accorde à son peuple,  l’inversion des genres et des codes le temps de quelques jours de folie.

L’Agglo paloise ne veut entendre parler que des gentils confettis du Carnaval des écoles, ce sera donc sans l’association Carnaval Pantalonada qui tire sa révérence.

 Sent Pançard vous remercie pour ces belles années de fêtes partagées et donne rendez-vous à son peuple fidèle au plus vite … Nous nous reverrons ! À commencer par l’AG Extraordinaire du  (11/09/2015 à 18h, salle Récaborde).

Retrouvez nos informations sur www.carnavalbiarnes.com