La calandreta d'Artix est priée de déménager.
La Calandreta fait face à une menace réelle d'expulsion...
 

Alors qu'elle est intallée depuis 2005 dans ses locaux au centre de la ville d'Artix, la Calandreta doit aujourd'hui faire face à un avis d'expulsion.

En effet, s'appuyant sur la loi Falloux qui interdit aux pouvoirs publics de mettre à disposition gratuitement des locaux publics pour des écoles privées, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a signifié à la calandreta qu'elle devrait avoir évacué les lieux le 4 juillet prochain.
Rappelons que les calandretas sont considérées privées par l'Etat car ce sont des écoles associatives. Elles sont en revanche tout à fait laîques et gratuites!
La situation est incompréhensible puisque l'école n'est en aucun cas hébergée gratuitement, l'association qui la gère paye bel et bien un loyer.

C'est donc dehors, devant la mairie d'Artix que les enseignants ont fait classe aux 26 calandrons mardi afin de protester contre cette expulsion.
Le parrain de l'école, Alain Abadie, David Grosclaude, conseiller régional, Elise Marc, présidente de la Fédération Aquitaine des calandretas et de nombreuses personnes avaient fait le déplacement pour soutenir les parents d'élèves d'Artix.

Suite à cette prise de position claire du préfet des Pyrénées-Atlantiques, ce sont toutes les calandretas du Béarn et toutes les ikastolas qui pourraient se retrouver menacées. Et au delà, si d'autres préfets lui emboitent le pas, ce sont toutes les écoles immersives de France qui pourraient en faire les frais.
Pour cela, la Fédération Départementale des Calandretas des Pyrénées-atlantiques appelle à une grande manifestation festive pour toutes ses écoles, le samedi 15 mars prochain à Pau.

Infos : www.calandreta-bearn.org